La Brague.

La BragueLa Brague / Antibes le 06/06/2000 à 20h13. Mer agitée, ciel très nuageux, visibilité 17km, température de l’air 19,2°C, vent : 18,6km/h d’Est.

 

…la mer était déchainée en ce début de soirée, le ciel menaçant s’assombrissait à vue d’œil et les vagues blanches d’écume, chargées de branches de racines et de tout ce que la Brague avait charriait sur son passage jusqu’à la mer. Les nuages bas s’entredévoraient se phagocytaient. On entendait leurs grondements sourds, lointains mais d’une force inouïe. Plus bas encore, les lambeaux des nuages vaincus, éffilochés, s’abimaient dans le gris boueuxdes vagues en furie. Des avions insignifiants s’empressaient de trouver un refuge. Sur la route les voitures fuyaient.

…je m’abritais sous ma couverture en peau de dromadaire plus que centenaire que m’avait offert un de mes oncles de l’ancienne Egypte, et me fondais à ce grandiose chaos.

Les premières gouttes de pluie se font entendre, les voyants de mes capteurs se mettent à clignoter…

 

Extrait de « D’un rivage, l’autre. » de Souheil Salamé. Paysage sonore de Patrice Collet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *