Posidonies du cap Ferrat

Posidonies du cap Ferrat

 

Posidonies du cap Ferrat le mardi 9 juillet 2002 à 08h21. Mer belle, ciel clair, visibilité 46km, température de l’air 25,3°C, vent faible.

 

…la mer est silencieuse. Mes capteurs enregistrent quelques très légers clapotements sur les roches brunes et blanches du cap Ferrat. Il est à peine neuf heures, le soleil m’écrase, le murmure de la mer me berce. Je suis dans un état de somnolence et continue d’avancer sur les rochers.

Une cuvette rocheuse attire mon attention, au fond de la cuvette une flaque d’eau de mer en pleine évaporation. Une couronne blanche de sel dessine son contour et, dans le peu d’eau de mer qui en reste blanchissent une poignée de posidonies posées sur le fond sombre de la roche. Des reflets de lumière sur la surface de l’eau rehaussent ce tableau d’une mer en agonie.

Je ramasse précautionneusement les posidonies. Au loin des scooters de mer sautillent sur la surface de l’eau…

 

Extrait de « D’un rivage, l’autre. » de Souheil Salamé. Paysage sonore de Souheil Salamé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *